Biais deconfirmation

Nous accordons plus de crédit aux données
confortant nos convictions préalables.

Cela n'a rien à voir avec un manque d'intelligence ou d'éducation.

Nous sommes TOUS soumis à ce biais.
Cela doit nous inciter à ne jamais précipiter nos jugement !

Qui plus est, les algorithmes des réseaux sociaux nous présentent en priorité des informations allant toujours dans le même sens et démultiplient ainsi son effet...

C'est la raison du récent essor fulgurant des théories du complot :

Des gens en arrivent à se convaincre entre eux que La Terre est plate !!!
Coming soon : retour aux sacrifices humains pour apaiser l'esprit de Mémé.

Exemple : imaginons que, comme une partie des Français, je sois plutôt méfiant envers les vaccins (sans être non plus totalement antivax). En me documentant au sujet de la vaccination de ma fille adolescente, je tombe sur ces deux articles :

Défavorable Favorable

J'aurai sans doute une tendance involontaire à accorder plus de crédit au premier car il corrobore mon opinion initiale. Je vais ainsi, malgré moi, développer une méfiance envers ce vaccin, alors que Le Monde est une source réputée. Si je poursuis mes recherches dans ce sens, les réseaux sociaux me proposeront de plus en plus de pages ayant des positions de plus en plus extrêmes.