Charge dela preuve

Pour mettre en difficulté un adversaire lors d'un débat, il y a le célèbre :

« Prouvez-moi que j'ai tort ! »

C'est ce qu'on appelle renverser la charge de la preuve. Or :

La charge de la preuve
revient à celui qui affirme

  • Rumeur, discussion de comptoir

    Affirmation réfutable

    Il est possible d'affirmer à peu près n'importe quoi dans un débat en comptant sur le fait que l'adversaire n'a pas les données permettant de nous contredire sur le moment.

    Affirmez avec aplomb que la délinquance a diminué sous votre mandat (ce qui est faux). Si votre adversaire prétend le contraire, prenez un air outré de voir votre bonne foi ainsi mise en doute et demandez une preuve.

  • Rumeur, discussion de comptoir

    Affirmation irréfutable

    C'est ici encore plus simple, puisqu'il est alors impossible de prouver que l'affirmation est fausse. Problème illustré par Bertrand Russel avec son exemple de la théière céleste :

    « Il existe une théière en orbite entre la Terre et Mars mais aucun téléscope n'est assez puissant pour la voir. Prouvez-moi que j'ai tort. »